Office de tourisme de la Montagne Bourbonnaise

Vous cherchez à passer un agréable séjour en Montagne Bourbonnaise, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office du Tourisme

Patrimoine architectural

Le patrimoine architectural est extrêmement diversifié et contribue à l’attractivité du territoire.

Nous citerons sans être exhaustifs :

  • Les vestiges patrimoniaux historiques (5ème-15ème siècles) tels que le Château de Montgilbert
  • le village d’artistes de Châtel Montagne avec son abbaye romane
  • les villages typiques d’Arfeuilles, Châtelus, le village des Pions à Lavoine
  • la labellisation « petite ville d’Auvergne » récente du Mayet de Montagne
  • les ressources multiples du patrimoine vernaculaire qui jalonne les sentiers de randonnée.

Selon le Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine, le territoire de la Montagne Bourbonnaise comprend quelques bâtiments protégés.

Trois communes sont concernées par le classement de monuments ou par leur inscription sur l’inventaire des Bâtiments de France :

  • ARRONNES

Eglise d'Arronnes - Photographe Jacky PROYART

    • L’église St Léger est protégée en totalité depuis son inscription par arrêté du 13 juin 1927.
  • CHATEL MONTAGNE

Châtel Montagne - Photographe Jacky PROYART

    • L’église Notre Dame est protégée depuis son classement par liste de 1840.
  • FERRIERES SUR SICHON

Château de Chappes - Photographe Jacky PROYART

    • Le château de Chappes est protégé en partie depuis son inscription par arrêté du 9 juin 1992 (sont concernés les douves avec leur canal ; la partie Est du château-corps du logis avec ses deux tours rondes- y compris les pièces suivantes avec leur décor : grand salon, salle à manger, cabinet au rez-de-chaussée ; cheminées des tours au 1er étage ; salle d’armes avec sa cheminée et cheminée du grenier au 2ème étage).
    • Le château de Ferrières est protégé en partie depuis son inscription par arrêté du 30 avril 1982 (sont concernées les façades et les toitures du donjon).

Vue de Montgilbert - Photographe Jacky PROYART

    • Le Château-fort de Montgilbert est protégé en totalité depuis son inscription par arrêté du 11 octobre 1930.

Dans le périmètre de protection de 500m de ces monuments historiques, l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France est requis pour toutes personnes qui envisagent des travaux extérieurs (la couverture, les ravalements, les peintures, le remplacement de menuiserie ou toutes modifications visibles).