Office de tourisme de la Montagne Bourbonnaise

Vous cherchez à passer un agréable séjour en Montagne Bourbonnaise, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office du Tourisme

Mesures agro-environnementales sur le bassin versant du Sichon

Le bassin versant du Sichon (Lavoine, La Guillermie, Ferrières-sur-Sichon, Le Mayet-de-Montagne, Arronnes, Molles, La Chapelle, Busset et Lachaux) a été choisi comme territoire test par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et le Conseil Général de l’Allier pour la préservation de la ressource en eau.

Dans le cadre du contrat de tête de bassin versant Sichon, les actions de la Communauté de Communes de la Montagne Bourbonnaise (CCMB) se dirigent vers le monde agricole. L’agriculture est indispensable pour la Montagne Bourbonnaise. Nous avons un problème de ressource en eau en période sèche en Montagne Bourbonnaise (période d’étiage durant laquelle le SIVOM Vallée du Sichon nous remonte de l’eau de la nappe alluviale de l’Allier), ainsi la préservation du milieu naturel, notamment de zones humides est vraiment importante. Elles ont un rôle multifonctionnel : filtres épurateurs naturels, rôle hydrologique primordial et aussi un intérêt patrimonial. Eviter le drainage, les fossés trop importants (et sans végétation), les surfaces imperméables, permettraient d’atteindre notre but.

Des « Mesures Agro-Environnementales Territorialisées », appelées MAET, sont mises en place depuis mai 2009, grâce au contrat de bassin versant du Sichon. Celles-ci sont financées à 45% par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et 55% par le FEADER (fonds européens). Pour cela, au préalable, 92 agriculteurs, sur 114, ont accepté de faire réaliser un diagnostic de leur exploitation. Celui-ci a permis de proposer des actions concrètes pour réduire les pollutions ponctuelles (engrais, effluents d’élevage, …), réduire les pollutions diffuses, proposer des solutions économiquement viables dans un souci de préservation du milieu, sensibiliser les agriculteurs aux bonnes pratiques agricoles et les inviter à les mettre en œuvre sur leur exploitation. Nous voulons remettre en pâture les fonds de vallées, préserver le milieu naturel mais aussi, et surtout, encourager les agriculteurs de notre territoire. Pour cela, deux mesures ont été mises en place :

  • Limitation de la fertilisation azotée totale minérale et organique à 60 unités : 147 euros/ha/an ;
  • Absence totale de la fertilisation minérale et organique : 211 euros/ha/an.

Les agriculteurs intéressés par cette démarche et n’ayant pas voulu contractualiser ces mesures en 2009, peuvent contacter Florie-Laure ETIEN, chargée de mission du bassin versant du Sichon, à la CCMB, au 04 70 59 36 67.

Vous trouverez ci-dessous, en format PDF, le rapport de synthèse des diagnostics agri-environnementaux réalisés sur le bassin versant du Sichon.

PDF - 2.3 Mo
Diagnostic MAEt