Office de tourisme de la Montagne Bourbonnaise

Vous cherchez à passer un agréable séjour en Montagne Bourbonnaise, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office du Tourisme

Les résidences principales

En 1999, 57% seulement des logements du secteur étaient des résidences principales.

1. La situation dans les communes

Depuis 1990, le nombre des résidences principales stagne avec seulement 11 nouvelles résidences principales. Selon l’Observatoire de l’Habitat de l’Allier, entre 1999 et 2003, la majorité des communes devrait voir leur parc de résidences principales augmenter avec les transformations des logements vacants et les constructions neuves réalisées sur l’ensemble du territoire depuis 1999.

Résidences principales en 1999Total de logements en 1999% de résidences principales en 1999tendance 1999/2003
Arfeuiles32866349,5%Hausse
Arronnes12922258,1%Hausse
Châtel Montagne17434750,1%Hausse
Châtelus589461,7%Baisse
Ferrières sur Sichon23736165,7%Hausse
La Chabanne8921741,0%Hausse
La Chapelle14221566,0%Hausse
La guillermie6416040,0%Baisse
Laprugne17847937,2%Hausse
Lavoine 7415149,0%Hausse
Le Mayet de Montagne65883878,5%Hausse
Molles28636678,1%Hausse
Nizerolles12017867,4%Hausse
St Clément14528151,6%Baisse
St Nicolas des Biefs7629126,1%Baisse
Total CCMB2758486356,7%

Source : INSEE 1999

2.Typologie des résidences principales

68,6% des résidences principales ont été construites avant 1948 (dont 70,5% datent d’avant 1915. 12,7% datent de moins de 20 ans. 94% de ces logements sont des maisons individuelles (53% ont 4 à 5 pièces principales).

Nombre de pièces principales% de logements
1 pièce1,1%
2 pièces5,4%
3 pièces19,4%
4 pièces30,6%
5 pièces22,7%
6 pièces et plus20,8%

36% des résidences principales ont une surface habitable dans une tranche de 70 à 100 m², 30% ont une surface comprise entre 40 et 70 m², et 29% ont une surface de plus de 100 m². 73% des occupants sont essentiellement des propriétaires (seuls 2% sont locataires d’un logement HLM) Une très large dominante des logements est individuelle (seuls 6% sont situés dans un immeuble de 2 logements et plus).

3. Le confort des résidences principales

Un logement est classé inconfortable par l’INSEE lorsqu’il n’est pas équipé des trois éléments de confort suivants : WC intérieur, salle d’eau, chauffage central ou chauffage électrique à radiateurs muraux.

En 1999, de nombreuses résidences principales en Montagne Bourbonnaise n’ont pas tout le confort : 6% des résidences principales ne sont toujours pas équipées de WC ; 12% ne sont toujours pas équipées de salle d’eau ; 51% n’ont pas de mode de chauffage central. Parmi ceux qui en sont équipés, 16% ont le tout électrique : 45% sont des logements anciens construits avant 1948 pour lesquels on peut supposer une isolation insuffisante (voir inexistante) ; et 38% sont des logements plus récents construits après 1982.

% de résidences principales sans WC, sans baignoireni douche% de résidences principales avec WC, baignoire ou douche,sans chaufage central
Arfeuilles12,8%61,6%
Arronnes6,2%49,6%
Châtel montagne4,0%60,9%
Châtelus3,4%39,7%
Ferrières sur Sichon6,3%40,1%
La Chabanne12,4%40,4%
La chapelle2,8%34,5%
la guillermie12,5%45,3%
Laprugne4,5%40,4%
Lavoine8,1%25,7%
Le Mayet de Montagne1,8%32,4%
Molles0,7%39,5%
Nizerolles7,5%46,7%
St Clément4,1%55,2%
St Nicolas des Biefs7,9%51,3%
Total CCMB5,3%43,4%

Source : INSEE 1999

Les logements sans confort sont construits avant 1948 et sont généralement occupés par des personnes de plus de 60 ans. 66% des ménages qui n’ont pas de WC intérieurs sont âgés de plus de 60 ans, 24% ont entre 40 et 60 ans. 8,5% de ceux qui n’ont ni douche ni baignoire sont retraités. L’absence de confort concerne à 19% les petits logements de 1 ou 2 pièces, à 54% les logements moyens de 3 ou 4 pièces et à 25% les logements de 5 pièces ou plus.

Les communes d’Arfeuilles, La Chabanne, et La Guillermie ont le plus fort taux de logements inconfortables (plus de 12% de ces résidences principales n’ont ni WC ni salle d’eau). Molles et Le Mayet de Montagne sont les plus confortables grâce au taux d’absence de WC et salle d’eau le plus faible (respectivement 0,7% et 1,8%).

L’absence du chauffage central était encore très fréquente à Arfeuilles et Châtel Montagne avec des taux supérieurs à 60% des résidences principales. Lavoine est la commune la mieux équipée en chauffage central.