Office de tourisme de la Montagne Bourbonnaise

Vous cherchez à passer un agréable séjour en Montagne Bourbonnaise, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office du Tourisme

L’église Saint-Léger

L’église Saint-Léger, datée du XIe et modifiée au cours des siècles, était au Moyen-Âge associée à un prieuré érigé par l’abbaye de Cluny pour venir en aide aux voyageurs qui passaient par la vallée du Sichon (voie qui faisait communiquer le sud du Bourbonnais avec le Forez).

L’architecture de l’église conserve de la période romane une nef et deux bas-côtés de trois travées. Le style très dépouillé rappelle l’église de Ris. L’église est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historique. Elle possède une cloche datant de 1520 et un statuaire classé de qualité.

Eglise Saint Léger

Depuis la façade sud, l’observation de l’église met en avant une nef romane de trois travées avec une surélévation de la nef par rapport aux bas-côtés, et un chevet très réduit, un transept inexistant. La nef romane semble avoir été amputée d’une partie de son plan, son prolongement s’inscrivant dans le mur pignon oriental. Des détails indiquent que l’église a été modifiée à plusieurs reprises depuis sa construction, probablement avant l’arrivée confirmée des clunisiens en 1095. La dernière en date est la restauration en tuile canal de la toiture de la nef en 2005, telle qu’elle l’était avant la précédente couverture en ardoise.

Devant l’église, le jardin appelé Clos Saint-Pierre est en construction.

la façade occidentale construite en granit local comprend deux niveaux de trois baies dont la baie centrale et les latérales sont aveugles. En partie basse, ces baies indiquent le vaisseau central de la nef et ses deux bas-côtés. le portail s’inscrit dans la baie du milieu. Ouvragé, l’arc en plein cintre de la porte possède une archivolte composée d’une moulure à denticules terminée d’un tore. L’arc retombe sur deux chapiteaux, l’un figuré, l’autre à feuillage.

Façade Ouest

ModillonCe modillon est l’un des trois figurés de l’église, les autres étant pratiquement tous à copeaux. Le visage représenté montre un homme barbu, les yeux ouverts, les cheveux soigneusement coupés. Il pourrait évoquer l’un des moines venus de la grande abbaye bourguignonne de Cluny.

Chapiteau du portail occidentalChapiteau du portail occidental, il représente sur un côté une bête qui mord sa queue. Une autre bête se trouve sur l’autre face. Sculpté dans du calcaire, le dessin est assez bien conservé. Il est l’unique chapiteau figuré, les quelques autres étant à feuillages.