Office de tourisme de la Montagne Bourbonnaise

Vous cherchez à passer un agréable séjour en Montagne Bourbonnaise, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office du Tourisme

L’assainissement

En 1999, seules 58% des résidences principales des bourgs de la Montagne Bourbonnaise étaient reliées au tout à l’égout.

Depuis, les communes du territoire ont pris conscience que l’assainissement est un problème d’environnement à résoudre. Certaines communes ont donc installé un réseau collectif dans le bourg malgré un lourd investissement (ces travaux ont pu être intégrés dans une politique d’aménagement de bourg). D’autres espèrent des aides financières conséquentes afin de les inciter à se lancer dans un programme d’assainissement. Certaines communes ont l’avantage d’avoir une topographie idéale pour privilégier l’assainissement autonome.

Aujourd’hui, en matière d’assainissement dans les bourgs, il existe différentes situations :

  • situation 1 : l’assainissement existe dans le bourg cependant le système peut être à rénover du fait de son ancienneté (cette situation concerne Arfeuilles, Châtelus, Molles, Châtel Montagne, Le Mayet de Montagne, Ferrières sur Sichon).
  • situation 2 : l’étude d’assainissement du bourg est en cours de réalisation (Laprugne, La Guillermie, La Chabanne, Lavoine, Arronnes).
  • situation 3 : l’assainissement du bourg est en projet mais non réalisé (étude menée) : Saint Nicolas des Biefs, Saint Clément.
  • situation 4 : l’assainissement du bourg n’est pas prévu. L’assainissement autonome est de rigueur sur toute la commune (Nizerolles).
Modes d’assainissement des résidences principales
Residences principales dans les bourgsreliées au tout à l’égout% reliées au tout à l’égout Avec fosse sceptique% Avec fosse sceptique Autre % Autre
Total CCMB75275258%178564,7%2178%

A La Chapelle, une étude a été réalisée en 1996 mais le coût des travaux était trop important, l’assainissement individuel est donc demandé sur toute la commune.

Le Mayet de Montagne et Molles ont pu équiper chacun leur bourg important d’un assainissement collectif.

L’assainissement autonome (incontournable dans les villages en raison du coût) n’est pas toujours aisé à réaliser dans les normes en raison de la topographie de la commune, la densité et la nature de l’habitat. Le mode de collecte des eaux usées très vétustes pour de nombreuses habitations ne répond plus aux normes actuelles. Cependant, le coût élevé des travaux font qu’ils sont rarement classés comme prioritaires et certains refusent d’investir dans ces travaux. Parfois certaines situations sanitaires risquent de devenir préoccupantes.

Lors de constructions neuves ou de grosses réhabilitations (nécessitant un permis de construire), en partenariat avec le Bureau Départemental de la Qualité de l’Eau du Conseil Général de l’Allier, des solutions devront être trouvées à certains problèmes d’ordre technique.

Dans le cadre de la Loi sur l’Eau, un contrôle de l’assainissement privé existant sera mené, avec pour objectif sa mise aux normes (les propriétaires devront réalisés les travaux nécessaires).