Office de tourisme de la Montagne Bourbonnaise

Vous cherchez à passer un agréable séjour en Montagne Bourbonnaise, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office du Tourisme

Histoire de la gabelle en Montagne Bourbonnaise

La gabelle, impôt sur le sel, a toujours été très impopulaire. Le Bourbonnais a eu sa part dans l’histoire mouvementée de cette taxation injuste.

Alors que le sel était une denrée indispensable à la conservation des aliments, la tentation était grande d’en rendre l’achat obligatoire et taxé. C’est ce que firent durant des siècles des générations de fermiers généraux.

Toutefois, le taux de taxation était très différent d’une région à l’autre. Ainsi, la montagne Bourbonnaise se trouvait aux confins de trois régimes de taxation différents entre l’actuelle Loire et l’Allier. Il était donc tentant pour des trafiquants de procurer à la population un sel peu coûteux en lieu et place de celui fourni à un prix prohibitif.

Ce trafic prit de telles proportions qu’au XVIIème siècle, un corps de contrôleurs spéciaux, les gabelous, fut chargé de traquer les fraudeurs. Le chemin de crête du Bizin était un lieu de passage habituel, et les gabelous prirent le pli d’y guetter les trafiquants, lesquels étaient promis à des peines très lourdes pouvant aller jusqu’à la mort. C’est à cet époque qu’un amas rocher particulier situé à un carrefour prit le nom de Roc des gabelous.

Mais bien vite, les gabelous firent souche au pays et s’intégrèrent aux familles locales. De ce fait, leurs allers et venues furent connus des fraudeurs qui déjouèrent leurs surveillances. Mieux, les trafiquants étaient parfois membres de la famille. Comment les arrêter dans ces conditions ? La gabelle disparut peu après la révolution française, et avec elle les gabelous.