Office de tourisme de la Montagne Bourbonnaise

Vous cherchez à passer un agréable séjour en Montagne Bourbonnaise, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office du Tourisme

Population

Toutes les communes ne sont pas égales en matière de démographie au sein de la Montagne Bourbonnaise. Ainsi Arronnes et Nizerolles, à l’Ouest, connaissent à fin 1999 une progression globale de leur population tandis qu’à proximité Ferrières-sur-Sichon, La Chapelle et Molles sont en décroissance.

Saint-Clément a progressé entre les deux derniers recensements tandis que le Mayet de Montagne marquait le pas avec toutefois un solde migratoire positif, tout comme Châtel-Montagne.

Les communes de Châtelus et Arfeuilles, au Nord, et de Lavoine et Laprugne, au Sud, ont été marquées par un recul démographique évident, la Guillermie connaissant cependant une légère progression.

A l’Est, Saint-Nicolas des Biefs a progressé entre les deux recensements tandis que La Chabanne perdait de la population.

Les communes qui sont dans la zone d’attraction du pôle vichyssois ont apprécié leur évolution comme positive sur la période 2000-2004 et prévoient plutôt une croissance de leur population respective. Par contre, les communes de la frange Est et du Sud prévoient au mieux une population stabilisée numériquement.

Les chiffres

Situé à proximité des villes de Vichy, Roanne et Thiers, le territoire de la Communauté de Communes de la Montagne Bourbonnaise s’étend sur plus de 35.000 ha (15 communes) et compte moins de 6 500 habitants (recensement général de la population de 1999), victime d’un exode rural massif depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. La densité est donc très faible, de l’ordre de 15 habitants au km².

Evolution de la population

Le dernier recensement officiel réalisé en 1999 chiffrait la population de la Communauté de Communes de la Montagne Bourbonnaise à 6 486 habitants d’après l’INSEE. Le Mayet de Montagne, seule commune de plus de 1 000 habitants, représente 23% de la population du secteur. De 1982 à 1999, la population du territoire a diminué de -11,7% (chiffres INSEE).

Une population vieillissante

D’après l’INSEE, il semblerait qu’en Auvergne, la population des plus de 60 ans progresse jusqu’en 2020. Sur le territoire de la Montagne Bourbonnaise, une augmentation des plus de 75 ans devrait être constatée et atteindre un taux de 18 à 22% de la population totale en 2010.

Les nouveaux résidents

Entre 1990 et 1999, 2 433 personnes ont emménagé sur le secteur de la Montagne Bourbonnaise dont 9,4% entre 1998 et 1999. Certaines communes ont connu une arrivée beaucoup plus massive en 1998 que durant le reste de la période 1990-1998 (Saint Nicolas des biefs, Lavoine, Châtelus, Châtel Montagne).

Population active et catégories socio-professionnelles

En 1999, la population active (personnes avec emploi ou en recherche d’emploi) de la Montagne Bourbonnaise représente 40,6% de la population totale soit 2 634 personnes.