Office de tourisme de la Montagne Bourbonnaise

Vous cherchez à passer un agréable séjour en Montagne Bourbonnaise, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office du Tourisme

Les paysages de la Montagne Bourbonnaise

La Montagne Bourbonnaise est une région décrite le plus souvent comme une zone de collines où se répartissent forêts et bocages. L’appellation "Montagne Bourbonnaise" est donnée sans ambiguïté à toutes les communes du territoire de la Communauté de Communes.

Cette région naturelle déborde même à l’ouest et au nord sur les communes limitrophes (c’est pourquoi les guides incluent dans leur description de la Montagne Bourbonnaise, des communes comme Châteldon ou Lachaux).

Les limites géographiques exactes ne sont que rarement évoquées et elles restent difficiles à définir. Le plus souvent, la Montagne Bourbonnaise est considérée comme le versant occidental des Monts de la Madeleine et le prolongement septentrional des Monts du Forez.

Source : Charte Architecturale et Paysagère 2002

Les reliefs

Le territoire de la Montagne Bourbonnaise mais également plus largement l’ensemble des Bois Noirs et des Monts de la Madeleine font partie d’un vaste ensemble, un Horst qui s’est soulevé à l’ère tertiaire. De part et d’autres, la Limagne et la plaine de la Loire se sont effondrées et leurs fosses se sont comblées de sédiments.

Les grands traits du paysage

Le taux de boisement moyen sur 13 communes (les taux des communes de Molles et La Chapelle n’ayant pas été communiqués) est de 37% de la surface totale mais on constate de très fortes inégalités : 10% seulement à Châtelus, 72% à St Nicolas des Biefs par exemple.

Les types de paysages

L’analyse du paysage met en évidence la diversité des vues possibles, depuis les larges points de vues panoramiques jusqu’aux espaces fermés des fonds de vallées en passant par les silhouettes typiques des villages.

Les éléments de charme et les points noirs

Nous allons nous intéresser aux détails perceptibles en vues rapprochées. Les matériaux utilisés en architecture, les murets qui bordent les chemins peuvent donner un cachet particulier à un site.

Les villages et les bourgs

En Montagne Bourbonnaise, la conjugaison du milieu naturel, de l’organisation sociale et la recherche de terres arables ont contribué à la dispersion de l’habitat. Ce pays, riche en eau et en matériaux de construction (bois, pierre) est constitué d’une multitude de petits bossellements et de petits vallonnements propices à l’élevage et à la dissémination des groupes humains.

Les différents types de vues

Qu’il s’agisse de déplacements en voiture ou à pied, les parcours sont en général remarquables par la diversité des types de vues rencontrés. Il y a alternance rapide entre espaces agricoles ouverts et espaces forestiers fermés. Les vues limitées près des rivières succèdent aux vues lointaines sur les versants. Ces séquences paysagères variées ponctuent le trajet et constituent un élément clé pour le territoire.

Evolution des paysages

Les fermetures de paysages sont une des évolutions les plus marquantes de ce territoire depuis une trentaine d’années. Ce phénomène de fond est impossible à enrayer dans sa globalité. On peut par contre mobiliser des moyens pour intervenir, sur des territoires ou des morceaux de territoire bien délimités selon un ordre de priorité établi et reconnu par tous.